Dans notre e-commerce pour les produits nautiques, il y a une catégorie entière dédiée aux sports nautiques gonflables, et parmi ceux-ci, en plus des SUP et des chasers, il y a aussi des kayaks gonflables. Choisir le meilleur kayak gonflable n’est cependant pas facile. Bien sûr, chez HiNelson, nous faisons déjà une sélection des meilleurs produits au préalable, mais vous devez ensuite déterminer quel kayak est le mieux adapté à vos besoins. Il s’agit en fait d’une décision à prendre après avoir considéré les usages spécifiques, la fréquence d’utilisation, le budget, le nombre de personnes que la structure gonflable devra accueillir, etc. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous allons examiner ensemble tous les facteurs auxquels il faut penser avant d’acheter un kayak gonflable.

Canoë ou kayak ? La différence

Le premier doute hamlétien qui assaille ceux qui décident d’acheter un kayak gonflable est celui de se décider entre celui-ci et, précisément, un canoë. Nous devons partir du principe qu’en fait, le kayak est un type de canoë et que, par conséquent, dans de nombreux cas, il n’est pas erroné d’utiliser l’un ou l’autre terme. Le kayak proprement dit présente toutefois des caractéristiques particulières. Tout d’abord, ce qui diffère est le siège : alors que dans le canoë classique le siège est variable, dans le kayak il est fixe. Sur un canoë, il est possible de pagayer à genoux, assis ou avec les jambes légèrement pliées. Sur un kayak, par contre, la position est fixe, on reste assis avec les jambes tendues vers l’avant. Mais ce n’est pas tout : ce qui change aussi entre le canoë et le kayak, ce sont, par exemple, les pagaies.

La pagaie du canoë est simple et courte, tandis que celle du kayak est longue et double. Évidemment, le style de pagaie change radicalement, tout comme la posture requise. Une autre différence fondamentale est le poids du bateau, même si, il faut le dire, dans le cas des pneumatiques, cet aspect passe évidemment au second plan. En général, cependant, un kayak est beaucoup plus léger qu’un canoë. La structure est également différente, bien qu’il faille dire que, dans de nombreux cas, les kayaks gonflables sont un compromis structurel.

En fait, le kayak n’est pas ouvert, mais présente plutôt un « trou » dans lequel il faut se faufiler, alors que le canoë présente un pont ouvert. Avec un kayak, il est donc généralement beaucoup plus difficile de prendre l’eau. Et ce n’est pas tout : en finissant par « porter » le kayak, en se glissant dedans, on finit par avoir un meilleur contrôle, ce qui est certainement idéal quand on fait du kayak dans des eaux très rapides, comme celles des torrents.

Les avantages d’un kayak gonflable

Supposons que vous soyez encore indécis quant à l’achat d’un kayak gonflable. Pourquoi ne pas acheter un kayak rigide à la place ? Eh bien, dans de nombreux cas, c’est un choix obligatoire : le kayak rigide n’est certainement pas encombrant, en effet, c’est un accessoire qui peut être aussi long qu’une voiture. Cela rend bien sûr difficile le transport et le stockage à domicile. Un kayak gonflable, quant à lui, peut être confortablement transporté comme un sac à dos, grâce à son sac de transport, et peut être glissé dans le coffre de n’importe quelle voiture, ainsi que dans un placard une fois à la maison. Un kayak gonflable n’a donc besoin ni d’une remorque ni d’une galerie de toit. Il ne faut pas non plus négliger le fait que, dans le cas de l’achat d’un kayak en ligne, les frais de port seront beaucoup, beaucoup plus bas pour un kayak gonflable, par opposition au coût élevé de l’achat d’un kayak rigide !

Bien entendu, un modèle gonflable ne peut aspirer aux performances d’un kayak de compétition. Mais si vous recherchez un accessoire de loisir, un kayak gonflable est idéal, même et surtout pour ceux qui doivent se rendre à pied à la mer, au lac ou à la rivière : sinon, le transport d’un kayak rigide ne sera pas aussi facile. Enfin, la question du coût ne doit pas être négligée : le prix d’un kayak gonflable est généralement inférieur à celui d’un modèle fixe.

Les inconvénients du canoë gonflable

Bien sûr, il y a aussi le revers de la médaille : la version gonflable présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Il n’y a cependant pas autant de défauts et de lacunes qu’une personne habituée à ne pagayer qu’avec des kayaks rigides pourrait estimer. Quelles que soient les différentes marques de kayaks gonflables, ces derniers ne peuvent qu’être moins résistants aux chocs que les modèles rigides. Attention : il s’agit – surtout dans le cas des kayaks gonflables des meilleures marques – d’embarcations solides, réalisées avec des tissus renforcés comme ceux des bateaux gonflables, qui peuvent donc même supporter le contact avec les rochers, à condition qu’il ne soit pas trop violent, et pas répété (le contact doit toujours être évité dans tous les cas). Cependant, on ne peut pas dire que la résistance aux impacts, surtout à long terme, soit égale à celle des modèles rigides. Le deuxième inconvénient des modèles gonflables concerne leur capacité, qui est plus faible : un kayak gonflable de la même taille qu’un modèle rigide aura en fait une capacité inférieure. Il s’agit d’un réel inconvénient, mais qui, en fait, ne cause pas de véritable gêne : ceux qui n’envisagent pas de faire des voyages de plusieurs jours et de transporter tentes, sacs à dos et nourriture n’auront jamais de tels problèmes, d’autant que certains modèles de kayaks gonflables ont une capacité de charge de 200 kilogrammes !

Où utiliserez-vous votre kayak gonflable ?

A la mer ? Dans un lac ? Le long d’un ruisseau rugueux ? Choisir le meilleur kayak gonflable, c’est aussi penser à l’endroit où il sera utilisé. Pensons, par exemple, au lac, et pour être exact, aux lacs qui ne sont pas trop grands : dans ce cas, il n’y aura pas d’exigences particulières, car la navigation, par beau temps, sera facile et fluide.

Si vous allez sur une rivière, vous aurez besoin de quelque chose d’un peu plus stable : nous parlons de rivières calmes, sans rapides, qui relèvent néanmoins du domaine des eaux « vivantes ». Dans ce cas, il est donc préférable de ne pas trop économiser.

Pour naviguer en mer le long de la côte, avec une mer calme, le même modèle considéré pour le lac peut convenir : pour se déplacer avec agilité et sécurité dans une mer légèrement agitée, en revanche, il est préférable d’opter pour un modèle avec un siège intérieur.

Types de kayak

Passons maintenant aux différents types de kayak : comme vous l’avez déjà deviné, il peut y avoir pas mal de différences entre un modèle et un autre. Tout en restant dans le monde des kayaks gonflables, et donc sans nous emmener vers des modèles rigides, il y a plusieurs différences. Comme nous l’avons mentionné plus haut, une grande ligne de démarcation existe entre le type de pont, qui peut être typique d’un kayak, et donc fermé, ou plus proche de celui d’un canoë, et donc ouvert.

En fait, dans le jargon technique, il existe deux termes pour distinguer directement ces deux types de kayak, à savoir sit-on-top et sit-in. Les premiers, comme toute personne maîtrisant un minimum d’anglais le comprendra immédiatement, sont les kayaks à pont ouvert, avec beaucoup d’espace, plus comme un canoë. Ils sont conçus pour une navigation tranquille, pour ceux qui ne veulent pas être  » à l’étroit  » dans un kayak fermé et pour ceux qui veulent rester  » cool « . Un autre avantage des Sit-on-tops est la facilité d’accès, ou plutôt d’embarquement : même en eau profonde, monter à bord après une baignade ne sera pas difficile. En revanche, les Sit-on-top n’offrent pas beaucoup d’agilité ou de stabilité et ont tendance à être plus lourds.

Et les sit-in ? Véritables kayaks, ils sont plus agiles et plus rapides, et peuvent également être utilisés là où la navigation doit être plus prudente et surveillée. Utilisables sans problème dans la chaleur ou dans le froid, ils permettent un meilleur contrôle et une pagaie plus efficace. Ils ne garantissent pas toujours, il faut bien le dire, une conduite au sec.

Facteurs à prendre en compte avant d’acheter un kayak

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte avant d’acheter un kayak gonflable. Réfléchissons d’abord au nombre de personnes qui utiliseront ce kayak : l’utiliserez-vous seul ? Ou y aura-t-il d’autres personnes avec vous ? Cela affecte bien sûr la taille de votre kayak, ainsi que le nombre de sièges qui doivent être présents. Il y a donc beaucoup à dire sur les sièges eux-mêmes. Ceux qui utilisent le kayak pour des voyages courts et rapides peuvent certainement utiliser un siège bon marché, ou même s’en passer. Ceux qui, en revanche, envisagent de longues excursions devront opter pour un siège de qualité garantissant un degré de confort suffisant.

Il faut ensuite penser à la capacité de transport. Et nous ne parlons pas seulement des passagers ! Peut-être utiliserez-vous votre kayak pour de longues excursions de plusieurs jours, et vous aurez alors besoin d’un kayak capable de transporter de la nourriture, du matériel, et peut-être une tente et un sac de couchage. Le risque, dans ces cas, est de se retrouver avec des kayaks surchargés, qui auront tendance à s’enfoncer sous le niveau de l’eau, rendant la pagaie moins efficace et multipliant le risque de prendre l’eau.

La recherche d’une plus grande capacité de charge ne doit cependant pas nous pousser vers des modèles trop longs alors qu’il n’y a vraiment aucun besoin. En fait, les kayaks gonflables courts sont plus agiles, ce qui vous permet d’effectuer des virages serrés avec plus d’agilité. D’autre part, les modèles plus longs sont plus statiques et ne vous permettent donc pas de tourner aussi rapidement. Il ne faut pas non plus oublier qu’en général, un kayak plus long est aussi plus lourd et que les kayaks plus étroits sont plus rapides.

Une attention particulière doit être portée aux kayaks utilisés pour la pêche : dans ce cas, il est nécessaire de disposer de l’espace nécessaire pour l’équipement, ainsi que de s’organiser pour pouvoir utiliser plus d’une canne à pêche.

Accessoires de kayak

Quels sont les accessoires nécessaires pour faire du kayak ? Lors de l’achat de votre kayak gonflable, vous devez vous équiper d’autres accessoires obligatoires. En commençant, bien sûr, par les pagaies. Nous avons déjà consacré un post entier au choix des pagaies : dans le cas du kayak, comme nous l’avons déjà mentionné, il faut opter pour le double paddle, et donc être équipé de deux pagaies. La longueur de la pagaie doit être choisie en fonction de la largeur du canoë : au fur et à mesure que la largeur du canoë augmente – ainsi que la taille du rameur – vous devrez vous orienter vers une pagaie plus longue. On peut ensuite se laisser tenter par les différents matériaux, notamment le nylon, le propylène, le plastique et le carbone.

Cependant, s’équiper d’une pagaie ne suffit pas. L’utilisation d’un kayak gonflable nécessite évidemment aussi l’achat d’une pompe pour le gonfler. Vous pouvez opter pour un modèle manuel ou à pédale, ou encore pour des systèmes électriques : nous avons déjà fait un billet traitant de tous les types de pompes pour bateaux et kayaks gonflables, et vous pouvez trouver une catégorie entière dédiée aux gonfleurs manuels et électriques sur notre site e-commerce.

Le kayakiste a également besoin d’un gilet de sauvetage, qu’il doit emporter avec lui lors de ses excursions pour être en sécurité à tout moment. Les modèles conçus spécifiquement pour le kayak sont légers et peu encombrants, et peuvent faire une réelle différence en matière de sécurité. Enfin, il est toujours préférable d’avoir un kit de réparation de kayak gonflable à portée de main : vous trouverez également sur notre blog un endroit où vous pourrez apprendre à réparer rapidement et efficacement un canoë gonflable.

Le meilleur kayak gonflable : les différents modèles

Canoë gonflable itiwit occasion Sevylor Tahiti


Modèle de kayak peu coûteux mais efficace, conçu pour s’amuser entre amis au lac, à la mer ou le long de rivières tranquilles. Léger, il peut être porté sur l’épaule sans problème, et dispose de poignées à l’arrière et à l’avant pour le transporter confortablement même lorsqu’il est gonflé. Fabriqué en PVC robuste, malgré son faible prix, le kayak Tahiti de Sevylor est durable et n’est donc pas sujet à une rupture soudaine, dans les limites d’une utilisation appropriée et du bon sens. Robuste et abordable, ce kayak gonflable mesure 385 centimètres de long et 90 centimètres de large, pour un poids total de seulement 13,5 kilogrammes. Il comporte trois sièges ergonomiques.

Canoë gonflable itiwit occasion Sevylor Riviera


Gamme historique de la marque Sevylor, nous passons ici à un kayak plus petit mais toujours de qualité, conçu pour deux personnes qui veulent s’amuser à la mer, au lac ou à la rivière. Ce modèle est également fabriqué en PVC durable. Malgré ses petites dimensions (nous parlons d’un canoë mesurant 312 centimètres sur 88 centimètres), ce kayak a une charge maximale de 180 kilogrammes.

Canoë gonflable itiwit occasion Reef – Sevylor


Un kayak résolument différent : il s’agit d’un kayak conçu pour la randonnée et la plongée en apnée, grâce à la possibilité de monter facilement en eau profonde grâce au hublot en PVC transparent. Il s’agit d’un kayak très polyvalent et populaire : ce n’est pas un hasard si la gamme Reef est l’une des plus populaires de Sevylor.

Canoë gonflable itiwit occasion Plastimo


Plastimo propose ce kayak mono- ou biplace, équipé de sièges confortables, réglables et, si nécessaire, amovibles en mousse, dont l’arrière est muni d’un filet de rangement. Les amateurs de pêche seront heureux d’apprendre que ce kayak comporte un porte-canne pratique et des filets de rangement supplémentaires, ainsi que des supports de pagaie pour les arrêts. Conçu pour la mer, le lac et la rivière, le kayak gonflable de Plastimo vise le confort et la durabilité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.