Quel équipement acheter ? Quelles sont les règles de sécurité pour ne pas prendre de risques ? Où et quand puis-je faire du canoë en mer ?

Ce ne sont là que quelques-unes des questions que se pose toute personne souhaitant s’initier au canoë de mer avant de s’aventurer dans un kayak de mer. Dans ce petit guide, je vais essayer de donner quelques conseils utiles pour se lancer dans cette activité.

Canoë gonflable occasion le bon coin

Canoë gonflable occasion le bon coin hydro-force

Équipement et kayaks

Tout d’abord, il est nécessaire de choisir un kayak à acheter (ou à louer). Évidemment, en acheter un vous permet de pratiquer à tout moment sans être lié à l’ouverture d’un commerce.

Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience en matière de kayak (et que vous ne savez pas déjà quel modèle vous voulez), je vous conseille d’acheter un kayak sit-on-top, c’est-à-dire un kayak insubmersible, sur lequel vous pouvez remonter même après avoir chaviré au milieu de la mer (une caractéristique importante pour des raisons de sécurité). De nombreux canoës gonflables ne coulent pas non plus, mais ils présentent de nombreux inconvénients en termes d’entretien et de performance et le seul avantage de l’espace de stockage.

Celui ci-dessous (scooter Wave Sport), est un modèle très facile à utiliser, très sûr et qui vous permet de pêcher, de vous promener près de la côte par mer calme et de surfer sur de petites vagues près de la plage. Le modèle n’est pas trop encombrant et est pratiquement indestructible et durable (il est également facile à revendre). Il existe de nombreux modèles similaires sur le marché et ils fonctionnent tous plus ou moins bien.

Ces modèles existent en version double et simple, il faut donc bien réfléchir si vous voulez partir seul ou en compagnie.

Canoë gonflable occasion le bon coin sevylor

Pagaie

Pour la pagaie, le choix est très libre et dépend beaucoup de votre porte-monnaie. Les meilleures pagaies pour la mer sont légères et fabriquées en fibre de carbone ou en fibre de verre. Voici quelques-uns des meilleurs modèles de pagaies de mer. Cependant, même les pagaies moins chères conviennent si vous êtes prêt à avoir entre les mains un outil plus réfléchi. Dans tous les cas, recherchez des pagaies longues et étroites avec un angle de 45° (c’est-à-dire l’angle d’une pagaie par rapport à l’autre) et une longueur allant de 200 cm si vous mesurez moins de 170 cm à 210 cm si vous êtes plus grand.

L’habillement dépend beaucoup de la température :

Vêtements d’été

Si vous prévoyez de faire du canoë en été, un gilet de sauvetage (même bon marché), un maillot de bain si vous le jugez approprié 🙂 et beaucoup de crème solaire suffiront.

Vêtements d’hiver

Si vous voulez aller dans des températures plus froides, je vous recommande de porter un pantalon de combinaison et une veste d’eau avec un sous-vêtement pour la partie supérieure qui est plus ou moins lourd selon la température. Évidemment, il y a toujours un gilet de sauvetage par-dessus la veste. En cliquant sur les liens correspondants, vous pouvez voir un exemple de l’équipement recommandé (si vous l’achetez en ligne, vous pouvez bénéficier d’une réduction en saisissant le code MRKPROMO ). Avec l’équipement recommandé, il est possible de pagayer jusqu’à 4°-8° C dans une mer sans vent.

Que peut-on faire en toute sécurité en mer ?

La mer peut évidemment être très dangereuse si elle n’est pas traitée avec le respect qui lui est dû. Cependant, le canoë peut être pratiqué en toute sécurité même par des personnes peu expérimentées, à condition de respecter certaines règles de comportement logiques :

  • ne sortez pas s’il y a du vent ou si l’on s’attend à ce que le vent augmente (aller contre le vent peut parfois être presque impossible ou très fatigant)
  • ne sortez pas si la mer est agitée ou si une augmentation de la houle est prévue.
  • restez toujours près de la rive (un chavirage loin de la rive peut être potentiellement mortel)
  • portez un équipement adapté à la température de l’air et de l’eau et portez un gilet de sauvetage.

Nous devons toujours garder à l’esprit qu’il est possible, bien que rare, de tomber dans l’eau. Tomber dans l’eau à quelques mètres du rivage en août est amusant, alors qu’à 50 mètres du rivage en février est tout sauf amusant et très dangereux. Bien entendu, le fait d’être à plusieurs est toujours un gage de plus grande sécurité.

Canoë gonflable occasion le bon coin sevylor yukon

Ce qu’il est utile de garder à l’esprit

  • un minimum de préparation technique est utile pour ne pas fatiguer vos épaules et votre dos. Vous trouverez peut-être utile la section Technique où vous trouverez des conseils avec des leçons vidéo ou des articles utiles.
  • il est toujours possible de se renverser et vous devez envisager d’avoir les compétences en natation pour regagner la rive à la nage.
  • Je vous recommande d’essayer de tomber dans l’eau près de la plage et de remonter dans votre canoë, de sorte que si cela se produit, vous puissiez compter sur cette manœuvre.
  • le soleil est très fort sur le canoë et souvent la brise et les éclaboussures d’eau vous font oublier que vous brûlez comme des piments cuits.
  • éviter les pagaies sans angle de pagaie, les loueurs ont souvent tendance à les proposer car elles sont plus faciles à utiliser à court terme, mais après 3 heures de pagaie une tendinite est assurée à cause des mouvements appuyés du poignet.
  • N’oubliez pas que nager en traînant le canoë et la pagaie est une tâche très difficile. En cas d’urgence, n’ayez aucun scrupule à abandonner votre équipement et à nager.

Comment choisir son kayak gonflable ?

Vous avez donc vu comment les kayaks diffèrent des canoës proprement dits, quels sont leurs avantages et leurs inconvénients, leur utilisation idéale, et les opérations à effectuer pour leur parfait entretien. Vous devriez donc avoir compris si ce petit bateau à pagaies est fait pour vous ou non.

Si la réponse est affirmative, alors vous devez commencer à déterminer quel kayak gonflable est parfait pour vous. Tout d’abord, vous devez déterminer le nombre de sièges dont votre kayak gonflable aura besoin. Voulez-vous l’utiliser seul ? Ou bien allez-vous le sortir avec une autre personne, ou peut-être avec deux autres personnes ? Il existe des kayaks qui ne peuvent être utilisés que par une seule personne, d’autres qui sont conçus pour deux personnes, et d’autres encore qui, grâce à des sièges gonflables réglables, peuvent faire de la place pour une troisième personne.

Vous devrez ensuite réfléchir à ce que seront vos excursions. Ceux qui prévoient de courtes excursions récréatives, ne dépassant pas une demi-journée, et qui ne s’éloignent jamais trop d’un port sûr (avec un lieu d’atterrissage toujours dans un rayon de 300 mètres) peuvent certainement se contenter d’un kayak stable, large et plat, qui ne se concentre pas sur la vitesse, mais plutôt sur le confort et l’économie. En revanche, ceux qui prévoient d’entreprendre des voyages plus importants, impliquant de pagayer au-delà d’une demi-journée et avec des distances plus significatives, devront choisir un kayak plus profilé, qui permettra également des vitesses plus élevées avec moins d’effort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.